BÂBORD

Un peu d'histoire:
Pour régler la marche des armées impériales et révolutionnaires, les officiers avaient trouvé des désignations pratiques de paille-foin pour gauche-droite, la Marine garde les appellations :

BÂBORD : Dans l'ordonnance du Roy concernant la Marine en 1765, on lit basbord et stribord, ce qui fut expliqué d'une manière assez succinte dans le dictionnaire de l'Académie en 1772 : "Ce mot est composé de bord et de bas dans le sens de inférieur , comme on dit bas côté ..."
Pourtant, d'après JAL, basbord viendrait du nordique bak-boord, issu de back - dos.

Drakkar Nous voyons sur le croquis, le gouvernail qui était alors posé sur le côté droit du bâtiment, un drakkar, et il nous est facile d'imaginer le timonier ayant le gouvernail à sa droite, tourner plus ou moins le dos au bord de gauche.

JAL donne également une deuxième origine en insistant sur une déformation du mot benc - banc, le côté gauche étant en effet celui du banc du Capitaine.

Il existe également une autre origine. Les hommes auraient pris l'habitude de dire le bord de bas et le bord de trie en lisant le mot batterie peint au fronton des accès aux batteries.
Cette étymologie est naturellement fausse pour la simple raison que le mot bâbord est bien antérieur à celui de batterie. Acceptons pourtant cette interprétation comme étant un moyen mnémotechnique utilisé pour retenir les deux termes sans faire d'erreur.