BARQUE

Vient du grec Baris, puis a donné en latin Barca, mot que l'on retrouve en langue d'oc. En hollandais, tout bâtiment de moins de 500 tonneaux se nomme Holle Bark.

En français, ce terme est synonyme d'embarcation mais n'est pas employé dans la Marine. Un grand nombre de ses dérivés sont couramment utilisés :
Embarquer - Débarquer - Embarcadère - Débarcadère - Rembarquement ...

Au XVIIIe siècle, le mot barque était fréquemment utilisé avec, généralement un complément.
Nous avions en effet :
- la Barque longue, plus longue et plus basse de bord que les barques ordinaires.
- la Barque à eau, qui servait à transporter l'eau douce dans la Marine hollandaise.
Quelques expressions employaient également le mot Barque droite, exprimant un commandement d'aviron.
- Barque en fagot, désignant le bois nécessaire à la confection d'une barque.

Cette barque était ainsi faite : "C'est un bâtiment à pont qui a trois mâts, le grand, celui de misaine et celui d'artimon. Les plus grandes ne passent guère 100 tonneaux. Celles-là ont sur le pont un fuzain qui vient jusqu'au grand mât. Toutes les barques de la Méditerrannée sont appareillées à voiles latines à tiers point..."
De cette description, tirée d'un ouvrage de 1736, nous en avons remarqué une autre, et plus tactique celle-là : "C'est aussi un vaisseau sans hune, qui sert à porter des munitions et à charger les navires."
Réduction si l'on veut, des Gabares.

Barque