GABARE

D'origine espagnol Gabarra ou plus exactement de l'arabe.

Nous n'ignorons pas, en effet, que l'Espagne fut soumise durant plusieurs siècles à l'occupation arabe et que la langue en a subi l'influence.

Au XIXe siècle, la gabare était un bâtiment de l'État gréant trois mâts et jaugeant de 300 à 400 tonneaux. Utilisée pour le transport, elle remplašait la flûte.

Aujourd'hui, c'est un bâtiment auxiliaire d'un tonnage de 500 à 1000 t, utilisé pour des missions dites de servitude, en particulier le mouillage des filets et obstructions diverses destinées à protéger les accès des ports, mais il sert avant tout à charger et décharger les bâtiments.

Également, nom d'un filet, sorte de grande seine.