HALLEBARDE

L'origine de la Hallebarde, que l'on écrivait en vieux français avec un seul L , est toujours demeurée inconnue malgré les nombreuses hypothèses émises par les éthymologistes.

Ces derniers offrent deux explications :

- allemande : hallebarde viendrait du mot francique Helmbarte, Helm sigifiant heaume et Barte hache, d'où, par association des deux noms : Hache destinée à percer les heaumes.
- italienne : ce mot fut trouvé dans un texte datant de 1333, le terme Alabarte désignant une arme blanche. (sans aucune autre précision)

En fait, nous pouvons affirmer, avec l'étymologiste Clérat que le mot hallebarde provient du mot arabe Al Barte signifiant : Pointe de Lance.
Nul n'ignore les transformations et le voyage même que subissent les mots à travers les siècles, les contrées, les invasions ... Aussi, Al Barte, mot arabe, est-il devenu Alabarte, mot italien qui, ajouté au terme Haste, lance, a pu donner en français Hallebarde.

Quant au mot allemand Helmbarte, il est issu également de l'arabe mais, transformé par étymologie populaire, en ce terme germanique. Ajoutons qu'il est interprété à tort par Hache de Heaume alors qu'il signifie en réalité Hache à Long Manche.

Voici la description de la hallebarde telle qu'elle est écrite dans l'Ordonnance Royale sur la Marine de 1689 :

" Les Halebardes et Pertuisanes seront montées sur du bois de fresnes ... Les lames seront d'un bon fer, net et point pailleux : celle de la halebarde sera de 9 10 pouces de long et celle de la pertuisane de 18 à 19 ; l'une et l'autre auront une canelure au milieu et seront bien attachées à la hampe par les oreilles endentées dans le bois et bien clouées." (cf. Livre XVII)

Quant à son utilisation et sa signification proprement dite, apprenons qu'au XVIIe siècle, la hallebarde, dans les troupes de Marine, était l'arme des sous-officiers : Halebarde, c'est l'arme que portent les sergents écrivait en 1744 Boismélé dans son "Histoire générale de la Marine".

Hallebarde En notre temps, la hallebarde est utilisée pour le service d'Honneur des Amiraux, Officiers Généraux de Marine exerçant un commandement.
Ceci résulte d'une tradition, car nulle part dans les textes officiels, pas même ceux de l'Empire, il n'est fait mention de la hallebarde insigne de commandement.
Il semble pourtant permis d'affirmer que cet état de fait existe depuis le jour où, la hallebarde n'ayant plus qu'une valeur symbolique, il fut pris l'habitude de rendre les honneurs aux Amiraux en présentant la hallebarde.