MATELOT

Deux origines pour ce mot.

La première relevant de la petite histoire raconte, et cela est vrai bien sûr, que l'équipage était divisé en deux bordées dont tour à tour la nuit, l'une était de veille, tandis que l'autre dormait aux branles (Hamac) .

Aussi, aux changements de quart, chaque homme cédait-il son couchage à celui de l'autre bordée, c'est à dire "son matelot", Mattenoot signifiant en hollandais "Compagon de Natte".

Quant à l'autre interprétation, elle serait à l'origine d'une contraction du mot Mastelot formé avec "Mast" c'est à dire l'homme des mâts, celui qui monte dans la mâture afin de déployer ou carguer les voiles.

En anglais : Ship-able sea man.